Zero Trust – Ce que vous devez savoir

Alors que de plus en plus d’organisations s’adaptent aux nouvelles réalités de la main-d’œuvre distante et hybride et au paysage de la cybersécurité en constante évolution, elles doivent également modifier leur stratégie de cybersécurité. Les stratégies utilisées lorsque les équipements, les applications et les personnes se trouvaient dans le même bâtiment ne suffisent plus à minimiser les risques de cyberincidents dans les environnements actuels.

Dans cet article, nous allons approfondir un peu le cadre Zero Trust, ce qu’il est et pourquoi les organisations adoptent ce cadre dans leurs stratégies de sécurité.

Cadre Zero Trust expliqué

Dans les environnements d’affaires d’aujourd’hui, où les gens peuvent accéder aux applications et aux données à partir de différents appareils à l’intérieur et à l’extérieur du périmètre de l’entreprise, le cadre répond à certains des défis de cybersécurité qui accompagnent les lieux de travail modernes. Avec les rançongiciels, les logiciels malveillants et les violations de données auxquels les organisations sont exposées, les anciennes approches peuvent ne plus être pertinentes. Avec les anciennes approches, si quelqu’un a les bonnes informations d’identification, il peut accéder aux données, appareils et applications d’une organisation.

Avec le modèle Zero Trust, il n’y a pas de confiance par défaut. Il est basé sur le principe de ne jamais faire confiance, toujours vérifier. Le cadre suppose qu’il n’y a pas de périphérie de réseau. Le réseau peut être sur site ou dans le cloud ou un hybride des deux et que les ressources et les personnes peuvent également être n’importe où. L’utilisation de cette approche réduit les risques qu’une personne accède à un environnement professionnel de manière malveillante ou par erreur, car il est constamment nécessaire de vérifier si la personne, l’appareil, l’application ou le service doit accéder à ce à quoi elle accède. Il convient de noter que le cadre Zero Trust est un modèle de sécurité et non un produit en soi.

En d’autres termes, la sécurité Zero Trust permet aux organisations d’assurer la sécurité de n’importe où et sur n’importe quel appareil choisi par les utilisateurs en offrant un accès au moindre privilège tout en exigeant une vérification et une authentification continues pour accéder aux données, aux actifs et aux applications.

Principaux principes du cadre de confiance zéro

Le cadre Zero Trust repose sur trois grands principes :

1. Limiter l’accès

Zero Trust consiste à n’accorder aux utilisateurs que les privilèges dont ils ont besoin pour effectuer une tâche spécifique. Par exemple, si un utilisateur spécifique a besoin d’accéder à une application de projet pour qu’il puisse rendre compte de l’avancement d’un projet spécifique, seul l’accès lui accordant cette capacité lui sera accordé. Les accès peuvent également être accordés au cas par cas et être limités dans le temps. Cela signifie que les utilisateurs ne bénéficient pas d’un accès illimité aux ressources pour toujours.

2. Vérification et authentification continues

Un autre principe du cadre Zero Trust est que la confiance n’est pas implicite. Nul n’est dispensé d’un examen minutieux. Les utilisateurs seront toujours invités à authentifier leur accès à tout appareil, donnée, application ou tout actif organisationnel.

3. Contrôle continu

Le cadre nécessite une visibilité et une analyse des actions et des comportements des utilisateurs et des systèmes pour garantir que les actifs sont utilisés correctement. Sans cette transparence, le cadre Zero Trust ne peut pas fournir les résultats attendus.

À un niveau très élevé, nous avons tenté de définir le cadre Zero Trust et comment il pourrait être utile dans les environnements de travail d’aujourd’hui. N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas d’un produit spécifique mais plutôt d’une stratégie de cybersécurité qui peut aider à réduire les risques de cyberincidents en partant d’une base de non-confiance.

Pour démarrer une conversation sur le cadre Zero Trust, contactez MicroAge.

Trouvez votre MicroAge

Avec plus de 41 succursales d’un océan à l’autre, MicroAge est l’un des principaux fournisseurs de solutions TI au Canada.

Articles les plus commentés

Windows 11

Ce que les entreprises doivent savoir sur la mise à niveau vers Windows 11

Le 5 octobre 2021, Microsoft a lancé Windows 11. Dans cet article, nous partageons les informations nécessaires sur Windows 11 pour prendre une décision éclairée…

Lire la suite
cybersecurity awareness training

Qu’est-ce que la formation et la sensibilisation à la cybersécurité ?

Les programmes de sensibilisation à la cybersécurité existent depuis de nombreuses années. Au cours des deux dernières années, ces programmes ont gagné du terrain. Avec…

Lire la suite
Ce qu’il faut savoir sur l’intelligence artificielle

Ce qu’il faut savoir sur l’intelligence artificielle

Contrairement à ce que l’on pourrait supposer, l’intelligence artificielle existe depuis les années 1950. Évidemment, elle a évolué au fil du temps et elle connait aujourd’hui…

Lire la suite
top 5 office 365 tools

Les 5 meilleurs outils de collaboration Office 365 dont vous avez besoin dans votre espace de travail

Office 365 est la suite de logiciels ultime de Microsoft et comprend certains des programmes les plus polyvalents et révolutionnaires proposés aux propriétaires d’entreprise. Cependant,…

Lire la suite
dark web

Le Dark Web: qu’est-ce que c’est et pourquoi vous devriez en être conscient

Internet est un espace composé de bons et de mauvais. L’Internet est paradoxalement composé de trois couches, en particulier le Web profond, le Web de…

Lire la suite